IMG à 35 SA

melcaran
Messages : 367
Enregistré le : 13 février 2022, 17:21

Re: IMG à 35 SA

Message par melcaran »

Annie9 a écrit : 16 juin 2022, 09:15 " Ce n'est pas triste de se quitter, ce qui aurait était triste c'est de ne s'être jamais rencontré ! "
@Annie, merci beaucoup pour ce partage 💖. J'ai tellement l'impression que cette rencontre n'est pas reconnue... À l'exception des très proches qui ont pris le temps, à travers nous les parents, de connaître (et donc de reconnaître) nos petits partis trop tôt.
Merci à vous toutes, merci à eux,
💖✨💖✨💖
Maman d'une princesse née le 05/03/2019
Et d'un petit trésor parti trop tôt (IMG pour T21 le 02/03/2022)
VioletteD.
Messages : 1179
Enregistré le : 26 novembre 2021, 13:35

Re: IMG à 35 SA

Message par VioletteD. »

Bonjour à toutes,

Je passe une tête pour envoyer toutes mes pensées à @Vincianne et au papa à l'occasion de leur rencontre avec leur petit amour Arlo aujourd'hui (un magnifique prénom). Je vous souhaite de tout cœur que tout se passe bien malgré toute l'horreur de cette épreuve. Un bel envol à ce petit ange <3

Et @Annie, cette phrase est en effet merveilleuse. Merci de l'avoir partagée.
Maman d'un super petit garçon de 7 ans 💗
Petit grelot perdu à 13 SA par IMG 👼 (RPM et anamnios / col blessé, béance non diagnostiquée)
Bébé espoir né en janvier 2023 🌈 (cerclage thérapeutique à 20 SA, accouchement à 41 SA !)
Mon histoire ici fin p.2
Saaaraaaah
Messages : 24
Enregistré le : 28 mai 2022, 20:57

Re: IMG à 35 SA

Message par Saaaraaaah »

Annie, merci beaucoup pour cette phrase. Elle est est belle. Tu as raison de mettre un peu de douceur et d'amour aujourd'hui avec ce que vit Vinciane Vinciane . Nos bébés même s'ils n ont pu que passer , nous ont changé et resteront en nous , profondément inscrits à jamais. Malgré la tristesse de leur perte, ils nous ont aussi apporté beaucoup de bonheur, de rêves. Quelle chance d avoir pu vivre une telle osmose mère/bébé même si elle a été trop éphémère!
Une pensée à Arlo, à tous nos trop petits, à leurs frères et soeurs et aux paranges.
Sarah, maman de
Sohan né le 14/11/2020 , petit garçon merveilleux et facétieux.
Alma née sans vie le 01/06/2022
FC 10 SA 19/09/2022
Axel&baby4
Messages : 799
Enregistré le : 27 mars 2022, 16:38

Re: IMG à 35 SA

Message par Axel&baby4 »

Courage à vous deux et une douce pensée pour Arlo ❤️‍🩹
#Mumoffive dont 2 petites étoiles et un 🌈
vfregy13
Messages : 42
Enregistré le : 12 juin 2022, 13:03

Re: IMG à 35 SA

Message par vfregy13 »

Bonjour à toutes,
J’espère, du plus profond de mon cœur, que vous verrez mon message. Vos mots, vos messages, toutes ces paroles résonnent en moi et me font tellement du bien. Je ne vous connais pas du tout mais tout ce qui s’en dégagent me font penser que je suis en présence limite d’amies. Votre bienveillance, gentillesse, se reflètent, du fond du cœur merci,
Notre petit Arlo est arrivé ce jeudi 16 juin à 21h06, un beau petit bébé de 2kilos600g et 43cm à 35 SA. Il était magnifique, si on avait été jusqu’au terme, on aurait eu un beau bébé.
L’accouchement a été d’une douceur incroyable, long mais vraiment calme et doux.
La rencontre par contre a été terriblement violente même si elle était magnifique. Il était tellement beau, tellement apaisé. C’est déchirant de devoir laisser partir un si petit être.
Maintenant il faut se remettre, un pas après l’autre. Déjà pour moi, physiquement et mentalement. Les douleurs sont là même si j’ai eu la chance de ne pas souffrir de cette accouchement, je ne me souviens pas avoir autant eu mal physiquement. Sûrement parce que le corps se relâche, la tension redescend.
Pour mon conjoint, je suis dévastée aussi de sa tristesse. La rencontre pour lui a été aussi brutale que pour moi mais la réalité l’a rattrapé à ce moment là. Il va lui falloir plus de temps que moi pour l’encaisser je pense. Entre maman, les sensations de bébé qui bouge dans notre ventre nous rappelle constamment qu’il est bien présent. Pour les papas, c’est différent, leur rôle prend vraiment tout son sens à la naissance. Ça m’a mis une sacré claque de voir le premier amour de ma vie dans cet état.
Qu’avez vous fait pour aider votre conjoint ou même votre conjointe pour certaines ? Je me sens coupable de lui faire vivre cet état. Je me sens coupable de ne pas avoir su et pu protéger mon bébé mais également de ne pas avoir pu épargner cette souffrance de perte à mon conjoint,
Heureusement notre petite puce va bien, elle n’a pas posé de questions, elle reste fidèle à elle même, même si elle n’ose pas trop venir vers moi parce qu elle ressent ma tristesse, ma douleur, je pense qu’elle se protège aussi.
Merci encore de tous vos messages. Que de l’amour, de la bienveillance et de la joie sur vous toutes ❤️❤️
Vinciane
- Maman d’Ambre, née le 04/05/2020 à 41 SA
- Mamange d’Arlo, née sans vie le 16/06/2022 à 35 SA à cause d’une hémorragie cérébrale (probablement un AVC)
- Troisieme grossesse en cours, petit garçon prévu pour le 01/06/2023. On y croit 🤞🏼
Fafa13
Messages : 10
Enregistré le : 25 mai 2022, 16:25

Re: IMG à 35 SA

Message par Fafa13 »

Saaaraaaah a écrit : 15 juin 2022, 11:08 Vinciane,

Je suis désolée de t'accueillir sur ce forum. Toutes les histoires qui y sont sont si tristes! La tienne m'a beaucoup touchée.

Notre histoire avec notre petite fille Alma s'est arrêtée le 1er juin 2022.Elle est très différente de la tienne car la trisomie 18 a été découverte précocement par rapport à vous. Je ne pensais pas qu'en si peu de temps deux nouvelles famille auraient à vivre cette épreuve (Céline et toi). Je suis étonnée d'apprendre autour de moi qu'autant de personnes ont vécu ce deuil périnatal . On en parle si peu. On se sent si seuls. J'ai trouvé beaucoup de réconfort sur ce forum.


La semaine avant l'interruption et celle de l'accouchement sont floues pour moi. Nous étions tellement sur notre petit nuage depuis la découverte de la grossesse. Tout s'était fait rapidement, sans difficulté malgré mes 38 ans et une réserve ovarienne pas très importante. Nous allions avoir une petite fille qui aurait 2 ans d'écart avec son grand frère et donc certainement une complicité entre eux, du moins on l'espérait . C'était le scénario idéal et on se disait qu on était tellement chanceux ! Alors évidemment mon ventre s'est mis à grossir très vite et mon entourage a vite été au courant.

Et puis mon sage-femme a décidé de me faire faire le test DPNI car j étais juste à la limite :1/1000. Une sage femme de la maternité m'a dit qu'elle ne me l aurait pas fait faire et le trouvait très précautionneux. Puis tout s'est enchaîné et tout s'effondre, tout s emballe. Test positif, l'amniocentèse. Et entre temps l'attente et entre temps les professionnels nous rassurent et on y croit! On espère . Et finalement non. Il faut dire aurevoir à un bébé qui est bien en vie, qui fait du vélo , suce sa petite main, bouge dans tous les sens aux échographies. Ca n'a aucun sens. Ce n'est pas acceptable, intégrable. De la colère, de la tristesse, un sentiment d injustice , d'impuissance. Nous avons espéré jusqu'au dernier moment qu'on nous appellerait pour nous dire que le labo s'était trompé. On a essayé de dire aurevoir au mieux à notre puce, de lui imprimer des photos , lui trouver un doudou et un lange. Surtout lui parler, lui expliquer ce qui aller arriver et pourquoi. Lui dire qu on l aimait la voulait l espérait. De se recentrer sur notre famille de passer du temps tous les quatre. Il a fallu sauver les apparences pour notre petit garçon de bientôt 19 mois. Se cacher quand c'était trop difficile et avoir aussi des vrais sourires devant ses mignonneries. Ca coute d'osciller entre cet élan vital de notre grand et la mort à venir de notre petite, mais ça sauve aussi. Je pense à tous ces parents qui n'ont pas cette chance.

Après il y a eu la maternité et l'absurdité de cette situation. Accoucher dans une "salle de naissance" (la numéro 5, celle dans laquelle nous avons donné naissance à Sohan) de notre petite fille mais morte. La sage femme a été très discrète et respectueuse. On nous a laissé beaucoup de temps avec Alma car il n y avait pas beaucoup de naissances ce jour là. Malgré l'horreur de la situation, j'en garde un souvenir assez doux. Elle était belle, apaisée, avec un sourire sur son visage, des petites mains et des petits pieds parfaits! J'ai pu faire la garder contre moi comme je le souhaitais.

Ensuite il a fallu rentrer à la maison, effacer les rendez-vous liés à la grossesse sur le calendrier, les décommander sur internet. Tout nous rappelle la grossesse au quotidien et la perte de notre petite fille par des petits détails. On a annulé le week end avec la famille plus éloignée où l on allait annoncer une bonne nouvelle, nos vacances tranquilles de cet été pour partir randonner . Ca aurait été insupportable d être sur la plage sans pouvoir faire la petite baleine échouée. Le printemps est cruel . On voit tous les ventres poindre . La question de son propre corps que l on ne peut pas cacher par un manteau . La colère contre lui , sa forme, le fait qu'il n'ai pas pu protéger son enfant. La peur du regard des autres qui peuvent penser que l on est encore enceinte. La cruauté de devoir stopper la montée de lait parce que les seins ne comprennent pas que le bébé n'était pas viable, qu'il n'est plus là. Et puis, la colère quand le ventre finit par disparaître. La difficulté à accepter de le toucher, que son compagnon remette la main dessus maintenant qu'il n'y a plus à communiquer avec Alma.
Mais étrangement quand je te lis j'ai envie de te dire que tu n'es en rien responsable de ce qui arrive à ton petit Arlo. On porte beaucoup de culpabilité mais on n'est malheureusement pas toute puissante et on ne maîtrise pas tout ce qui se passe pour ce petit être que l on abrite. On est parfois bien dure avec nous même.

Parfois on est assailli par une " réalité alternative" pour reprendre les mots de mon compagnon. Celle où la sage-femme nous appelle le 25 mai dernier pour nous dire que le résultat du DPNI est un faux positif, que tout va bien. Et on se prend à penser que l on sentirait son bébé bouger, que notre ventre serait bien gros, qu'il nous resterait quelques mois à attendre... Et on la chasse très vite cette pensée car elle est gratuite et douloureuse. On repense à la réalité, notre petite fille était malade. La grossesse n'aurait certainement pas pu aller à son terme . Il faut faire le deuil de ce bébé fantasmé, idéalisé et de ce tout petit dont on est tombé sous le charme, même sans vie, mais dont il est difficile de réaliser qu'il aurait été bien différent de nos projections.

En te lisant, je relativise et me dis que dans notre malheur , nous avons eu la chance de vivre tout ceci tôt.
Je ne peux imaginer votre douleur à tous les trois à ton terme. N'hésite pas à écrire , à questionner sur ce forum. De mon côté , j ai l impression qu'il n y a qu ici que ma réalité est réellement comprise. Je vous envoie toutes mes pensées à tous les quatre pour aujourd'hui mais aussi pour demain et les jours qui suivent. J'espère que vous serez entourés le mieux possible.
Bonsoir Sarah,
J’ai lu ton post hier soir. J’ai tellement pleuré que je me suis endormie. Je ne pouvais pas passer sans te répondre.
Merci pour la beauté de ton message, merci pour tes paroles rassurantes.
J’ai vécu la même chose que toi sauf que mon petit garçon souffrait d’une trisomie 13.
Mon histoire est la tienne. J’ai accouché le 1er juin en plus.
J’ai deux enfants qui me donne espoir.
C’est une épreuve sans nom, l’img… mais oui, nous ne sommes pas responsables et heureusement qu’il y a ce site où l’on découvre que nous ne sommes pas seules à vivre ce type d’événements. C’est tabou, pire que la fausse couche et pourtant il y a bcp de femmes dans notre cas…
Force et courage à toi mais à vous toutes. L’après est difficile à vivre, une cicatrice à vie mais il faut se dire que c’est par amour que nous avons pris une décision qui sort de l’entendement. A bientôt
Répondre