Tristesse malgré nouvelle grossesse

Répondre
Stachx
Messages : 1
Enregistré le : 04 mars 2022, 16:26

Tristesse malgré nouvelle grossesse

Message par Stachx »

Bonjour à toutes,
Cela fait un moment que je me promène sur le forum et que je lis les différentes discussions qui me font me sentir moins seule.
Je me décide aujourd'hui à écrire afin de partager également mon expérience. J'envisage aussi cette rédaction comme un geste libérateur, notamment à l'approche de la date de mon premier accouchement prématuré, à 21SA+3jours le 7 mars 2021. Celui-ci avait eu lieu suite à une infection intra-utérine, qui a provoqué perte de la poche des eaux, contractions et ... ce que les médecins ont appelé une "fausse couche" puisque survenue avant les 22SA. Alors que bien entendu, j'ai accouché, avec la péridurale et tout le reste. J'ai pu voir mon bébé, un magnifique petit garçon qui, après examen, ne présentait aucune malformation ni pathologie en particulier. Mais le pauvre petit bout vivait dans mon utérus infecté depuis x temps ... Il me manque terriblement.
Après plusieurs examens et une fausse couche (curetage) à 10SA, je suis aujourd'hui enceinte de 26 SA+2jours et je ne vis pas du tout cette nouvelle grossesse comme je l'aurais espéré.

Pourtant, du côté de bébé, tout se passe bien cette fois ! Et l'entourage ne cesse de vous répéter que vous devez être "heureuse" d'avoir réussi à retomber enceinte, "profiter pleinement de cette grossesse".
J'ai conscience de ma chance d'avoir réussi à retomber enceinte rapidement. Je voulais tellement que ça arrive, et le plus vite possible ! Mais à présent, c'est comme si je ne me sentais plus prête du tout.
J'ai encore beaucoup de mal à me projeter (alors que je sens très bien bébé bouger!) et je n'arrive pas à parler à ce nouveau petit garçon. Quand je pense à lui, je pense immédiatement à son frère et je m'en veux alors terriblement. Je m'en veux de lui transmettre potentiellement ces sentiments de tristesse, de peur, d'angoisse ...
Depuis le début de la grossesse je suis suivie psychologiquement et même sous traitement à faible dose, au vu de tous mes symptômes de tristesse et de fatigue. Je m'en veux aussi énormément pour tout ça.
Je n'arrive pas à profiter de cette grossesse et j'ai alors le sentiment d'être déjà une mauvaise mère. Peut-être n'ai-je pas pris suffisamment le temps de faire mon deuil avant d'entamer cette nouvelle grossesse. Ou peut-être suis-je trop fragile.

Avez-vous ressenti peut-être la même chose à un moment ? Un grand sentiment de solitude face à toutes ces émotions ?
Merci pour votre lecture

Bonne journée à toutes !
Claiwe
Messages : 527
Enregistré le : 29 mars 2020, 16:25

Re: Tristesse malgré nouvelle grossesse

Message par Claiwe »

Bonjour,
Ton histoire me touche ; j'ai aussi connu une infection vaginale qui aurait provoqué une RPM, ms bcp plus tôt ds ma grossesse. Si ce n'est pas trop indiscret, quelle était ton infection ? Pr ma part, le cœur du bébé avait continué de battre. Ils m'ont tout de suite proposé l'IMG. Ms au vu de ma volonté d'être sur qu'il n'avait aucune chance de survie si on maintenait la grossesse, on m'a envoyé consulté dans un hôpital spécialisé et j'ai attendu 10 jrs pr voir si du LA se reformait. La réponse étant négative...
J'ai été enceinte par la suite et j'ai demandé des analyses pr m'assurer que cette infection n'était pas revenue, et j'ai été cerclee en prévention à 13sa.
Actuellement enceinte, j'ai mon écho T1 prochainement pr reparler du cerclage préventif.
C'est sur que les grossesses suivantes sont très stressantes.
Si ça peut te rassurer (du moins c'est mon raisonnement), à ton stade, les risques pr le bébé sont moindres. Chaque jr compte. Et plus tu te rapproches des 34sa, moins tu as de risques pr le bébé. Et il peut être admis admis première à compter de 28sa (de memoire) ou 500g. Certes c'est très petit, ms c'est une étape. Un jr après l'autre.
Il y a des protections hygiéniques qui permettent de détecter une éventuelle perte de LA.

On peut difficilement être pleinement heureuse. Oui cet autre bebe est la, ms ça n'empêche pas la perte du ou des premiers enfants. Un bebe en vie et en bonne santé ne remplacera pas celui perdu. Et ca peut etre plus difficile de créer un lien.
Tu peux peut être tenter l'aptonomie pr créer un lien avec ce nouvel enfant.
Bon courage
F. envolé(e) à 8sa
G. envolé à 10sa, découvert à 12sa
J. s'est battu malgré RPM à 15sa, IMG à 17sa
P.C. partie via MFIU à 23sa du à RCIU sévère
B. / Lucile née le 9 septembre 2022

Je n'ai plus peur de mourir, j'ai peur de vivre (sans vous)
VioletteD.
Messages : 874
Enregistré le : 26 novembre 2021, 13:35

Re: Tristesse malgré nouvelle grossesse

Message par VioletteD. »

Stachx, ce que je lis aussi, moi, dans ta peur, c'est un grand souci de ton bébé, que ce soit celui qui n'est plus là et celui que tu attends. La tristesse est normale, personne ne peut te reprocher de l'éprouver, c'est quelque chose de décrit par ceux qui connaissent bien la problématique des grossesses "d'après". Je crois profondément que ce qui compte pour le bébé que tu portes, c'est ce souci que tu as de son bien-être, qui est le début de l'amour. Qu'est-ce qui nourrit mieux les enfants que l'amour et le souci qu'on a d'eux ? Durant ma première grossesse (à terme, bébé en parfaite santé), j'ai été incroyablement angoissée : pour des raisons très différentes, je ne me projetais absolument pas. J'imagine bien que ça a dû envoyer des hormones de stress à mon enfant et j'avais les plus grandes craintes par ailleurs pour notre relation une fois né, je me sentais totalement incompétente et nuisible. Tout s'est évanoui à la naissance, la rencontre a été incroyable, j'ai été inondée de lumière, et aujourd'hui je pense que mon enfant est heureux, aussi anxieuse que sa maman puisse avoir été en l'attendant. De plus, les enfants sont résilients. Tu fais au mieux, c'est terrible d'avoir perdu un bébé, l'insouciance et la joie ne se commandent pas et je comprends totalement que dans ton contexte, elles ne soient pas là. Tu pourras toujours en parler à ton bébé si c'est nécessaire à un moment, même bien plus tard, selon comment tu sentiras les choses.

Tu es extrêmement courageuse, aussi, ne te déconsidère pas : ce n'est pas rien de refaire une grossesse après ça, tu as une grande force au fond de cette fragilité que tu éprouves. J'ai également vécu une RPM sans doute pour infection (à 13 SA), j'espère une autre grossesse et je pense que si elle arrive, je n'en mènerai pas large. Tu vois, pour moi, tu n'as rien de fragile ni de coupable, tu es un exemple, tout comme Claiwe. As-tu un suivi médical spécial également ?

Claiwe, comment vas-tu ?
Maman d'un super petit garçon de 6 ans 💗
Petit grelot perdu à 13 SA par IMG 👼
Tink grandit au chaud depuis avril 2022 🤞 Je suis dans mon huitième mois...
Claiwe
Messages : 527
Enregistré le : 29 mars 2020, 16:25

Re: Tristesse malgré nouvelle grossesse

Message par Claiwe »

Coucou,
Ca "va". Je suis ds l'attente de l'écho (vivement demain !!) et du rdv avc le médecin 2 jrs après. J'espère que tout se passe bien pr bébé (je pense déjà sentir des mouvements !), pr mon col et que je n'ai pas d'infection. Le tps paraît long (ms moins long que lors de ma précédente grossesse, et au moins j'ai la chance d'être enceinte, dc je ne me plains pas trop).
Et toi, comment vas tu ? Tu gardes le moral ?
F. envolé(e) à 8sa
G. envolé à 10sa, découvert à 12sa
J. s'est battu malgré RPM à 15sa, IMG à 17sa
P.C. partie via MFIU à 23sa du à RCIU sévère
B. / Lucile née le 9 septembre 2022

Je n'ai plus peur de mourir, j'ai peur de vivre (sans vous)
VioletteD.
Messages : 874
Enregistré le : 26 novembre 2021, 13:35

Re: Tristesse malgré nouvelle grossesse

Message par VioletteD. »

Je te souhaite que l'écho se passe au mieux ! Tu nous diras sur le(s) sujet(s) grossesses ? Super si tu sens les premiers mouvements !

Ici c'est difficile moralement : après un bon paquet de semaines où je reprenais bien pied, je replonge dans le deuil, je croyais naïvement que le plus dur était passé mais cela fluctue vraiment énormément. Bizarrement, je me suis mise à parler à mon petit fœtus, ce que je ne faisais pratiquement pas quand je l'avais dans le ventre (terme trop précoce pour moi). J'imagine que je m'en sortirai, le fait de se rapprocher de la DPA et puis de ne pas être enceinte n'aide pas (en même temps, si je l'étais je ne pense pas que je me sentirais bien non plus ^^ C'est quand même infernal, ces situations où rien ne peut se vivre sereinement...). Peur aussi de ne plus pouvoir, hypocondrie (une tendance que je n'avais jamais eue ma vie), bref.

Stachx, j'espère que ça va...
Maman d'un super petit garçon de 6 ans 💗
Petit grelot perdu à 13 SA par IMG 👼
Tink grandit au chaud depuis avril 2022 🤞 Je suis dans mon huitième mois...
Laure77
Messages : 250
Enregistré le : 02 juin 2020, 16:11

Re: Tristesse malgré nouvelle grossesse

Message par Laure77 »

Stachx a écrit : 04 mars 2022, 16:52 Bonjour à toutes,
Cela fait un moment que je me promène sur le forum et que je lis les différentes discussions qui me font me sentir moins seule.
Je me décide aujourd'hui à écrire afin de partager également mon expérience. J'envisage aussi cette rédaction comme un geste libérateur, notamment à l'approche de la date de mon premier accouchement prématuré, à 21SA+3jours le 7 mars 2021. Celui-ci avait eu lieu suite à une infection intra-utérine, qui a provoqué perte de la poche des eaux, contractions et ... ce que les médecins ont appelé une "fausse couche" puisque survenue avant les 22SA. Alors que bien entendu, j'ai accouché, avec la péridurale et tout le reste. J'ai pu voir mon bébé, un magnifique petit garçon qui, après examen, ne présentait aucune malformation ni pathologie en particulier. Mais le pauvre petit bout vivait dans mon utérus infecté depuis x temps ... Il me manque terriblement.
Après plusieurs examens et une fausse couche (curetage) à 10SA, je suis aujourd'hui enceinte de 26 SA+2jours et je ne vis pas du tout cette nouvelle grossesse comme je l'aurais espéré.

Pourtant, du côté de bébé, tout se passe bien cette fois ! Et l'entourage ne cesse de vous répéter que vous devez être "heureuse" d'avoir réussi à retomber enceinte, "profiter pleinement de cette grossesse".
J'ai conscience de ma chance d'avoir réussi à retomber enceinte rapidement. Je voulais tellement que ça arrive, et le plus vite possible ! Mais à présent, c'est comme si je ne me sentais plus prête du tout.
J'ai encore beaucoup de mal à me projeter (alors que je sens très bien bébé bouger!) et je n'arrive pas à parler à ce nouveau petit garçon. Quand je pense à lui, je pense immédiatement à son frère et je m'en veux alors terriblement. Je m'en veux de lui transmettre potentiellement ces sentiments de tristesse, de peur, d'angoisse ...
Depuis le début de la grossesse je suis suivie psychologiquement et même sous traitement à faible dose, au vu de tous mes symptômes de tristesse et de fatigue. Je m'en veux aussi énormément pour tout ça.
Je n'arrive pas à profiter de cette grossesse et j'ai alors le sentiment d'être déjà une mauvaise mère. Peut-être n'ai-je pas pris suffisamment le temps de faire mon deuil avant d'entamer cette nouvelle grossesse. Ou peut-être suis-je trop fragile.

Avez-vous ressenti peut-être la même chose à un moment ? Un grand sentiment de solitude face à toutes ces émotions ?
Merci pour votre lecture

Bonne journée à toutes !
Bonjour,
Après avoir lu ton message, je souhaite te redire que tu n'y es pour rien à toutes ses complications. Tant pour ton petit garçon parti trop tôt, que la fc, que ta nouvelle grossesse. Tu n'as rien choisi, si non, tes choix seraient différents !!!
Je connais bien cette culpabilité car j'ai aussi eu (et non fait) 2 fc et un bébé mort in utero. Mon bébé arc en ciel a 2 mois.

J'ai aussi eu beaucoup de mal à investir ma grossesse d'après. Un jour, dans la rue, sans réfléchir, je me suis mise à parler à mon bébé. Je lui ai dit combien j'étais triste pour son grand frère. Mais heureuse et aussi inquiète pour lui.... Ce déclic m'a fait du bien.

Ensuite, dès que j'étais pas bien, je lui disais que ce n'était pas contre lui...
Aujourd'hui il est dans mes bras, et je lui parle encore de cette façon lorsque j'en ai besoin.

Sache que tu fais de ton mieux.
Tu as assez souffert. Lâche la culpabilité. Elle ne t'aidera pas et ne mérite pas ta compagnie !!!
Prends soin de toi, tu le mérites et ton bébé aussi. Il semble être venu rapidement, tant mieux, tu as le droit d'être heureuse ! Ensemble vous allez écrire votre histoire.

Courage, patience et indulgence !!!
Laure
Laure, maman de Flavie, Février 2016.
De Angelo, né sans vie, mai 2020. MFIU, 25 sa. Le 22 Mai 2020. RSCIU Pré eclampsie sévère et précoce.
De Livio né en janvier 2022.
Laure77
Messages : 250
Enregistré le : 02 juin 2020, 16:11

Re: Tristesse malgré nouvelle grossesse

Message par Laure77 »

Bon courage pour cette journée !
La dpa est une étape importante !
Laure, maman de Flavie, Février 2016.
De Angelo, né sans vie, mai 2020. MFIU, 25 sa. Le 22 Mai 2020. RSCIU Pré eclampsie sévère et précoce.
De Livio né en janvier 2022.
Eden21
Messages : 2
Enregistré le : 18 janvier 2022, 09:25

Re: Tristesse malgré nouvelle grossesse

Message par Eden21 »

Bonjour Stachx,
Ton message m’a particulièrement touché car je suis actuellement dans la même situation que toi.
J’ai perdu mon bébé en 2021 à 4 mois de grossesse, les raisons n’ont pas été clairement identifiées mais l’infection a été l’une des hypothèses des plus probables. J’étais en pleine forme pas de douleurs particulières, je profitais à fond de ma grossesse, et du jour au lendemain en allant aux toilettes je sens la poche des eaux qui descend dans mon vagin…
La maternité ne m’a donné que peu d’espoir malgré que mon bébé se portait très bien. J’ai accouché normalement et j’ai pu aussi le voir.
J’ai tout de su que je recommencerai l’aventure malgré toutes les souffrances et questionnements que cela a pu apporter. Heureusement j’ai un petit garçon plein de vie de 2 ans et un homme très présent qui m’ont permis de remonter rapidement la pente.
J’ai laissé passer quelques mois pour m’en « remettre » psychologiquement et je suis aujourd’hui de nouveau enceinte de 16 sa.
Seulement je me rends compte que cela est beaucoup plus compliqué que ce que je ne l’aurais pensé. La journée je suis occupée et je n’ai pas vraiment le temps d’y penser mais le soir ça cogite. Ne sachant pas ce qui s’est vraiment passé je suis morte de trouille pour tout, je n’ose plus prendre la voiture ni même sortit balader avec mon fils, je prends énormément de précautions. J’ai l’impression tous les soirs de revivre la situation avec des sensations de poche des eaux dans mon vagin (je psychotte complètement). Je suis suivi un peu plus d’un point biologie (prélèvement tous les mois) mais sans plus. J’aurais souhaité un peu plus ….
La date des 4 mois approche et je commence à faire des cauchemars. J’aimerai trouver une méthode pour me relaxer et « essayer » de bien vivre ma grossesse, je pense me tourner vers la sophrologie.
Peut-être certaines d’entre vous auraient des conseils ou des témoignages en ce sens.
Merci pour tous vos témoignages, ça fait tellement de bien …
Répondre